Lumière bleue et DMLA : quels liens ?

juin 14, 2021 4 min de lecture

lumière bleue dmla

Ce n’est plus un secret pour personne : la lumière bleue des écrans peut être la cause de nombreux effets néfastes sur le cerveau humain. Fatigue oculaire, troubles du sommeil, perturbation du rythme circadien, cataracte… Les différents symptômes ne se comptent même plus. 

Cependant, ce que la majorité ignore, est que la lumière bleue peut favoriser l'apparition d'une maladie de la rétine, que l’on appelle DMLA (Dégénérescence Maculaire Liée à l'Âge). Encore assez peu connue, cette maladie touche environ 12 % de la population entre 65 et 75 ans. 

Mais comment la lumière bleue favorise l'apparition d’une DMLA ? Et comment éviter son apparition ? Cet article vous permettra d'éclaircir certains points concernant cette maladie, encore trop méconnue à ce jour.    

La DMLA, c’est quoi? 

DMLA c'est quoi

Ce que l’on appelle la dégénérescence maculaire liée à l’âge (DMLA) est une dégradation d’une partie de la rétine (appelée la macula), et pouvant ainsi mener à la perte de la vision centrale, mais elle n'entraîne pas la cécité complète. Cette maladie est la première cause de handicap visuel chez les personnes de plus de 50 ans. Au Canada, la DMLA touche environ 1 million de personnes. 

De plus en plus courante suite à l’avènement des écrans et donc de la lumière bleue, la DMLA encourage un affaiblissement considérable des capacités visuelles. 

Les symptômes de la DMLA sont discrets mais doivent amener à consulter: 

  • une déformation des images et des lignes droites, qui peuvent paraître ondulées
  • une sensation d’éblouissement
  • une diminution de l’acuité visuelle
  • apparitions d’une ou plusieurs petites taches sombres ou noires (appelées scotomes) au centre de votre champ de vision
  • difficultés à la lire 
  • les visages paraissent flous

L’apparition de la DMLA peut aussi dépendre de facteurs génétiques. 

Il existe deux formes de dégénérescence maculaire: 

  • La DMLA sèche: c’est la plus fréquente. Cependant, son évolution est relativement lente. Elle se traduit par la disparition progressive des cellules de l’épithélium pigmentaire rétinien (EPR), puis à celle des photorécepteurs situés au niveau de la macula.
  • La DMLA humide: moins répandue, elle évolue plus rapidement et entraîne un risque plus important de perte majeure de la vision. Elle se traduit par une prolifération de nouveaux vaisseaux anormaux sous la rétine.

Comment la lumière bleue favorise une DMLA ? 

Lumière Bleue et DMLA

Avec l'avènement des écrans numériques, la population est plus largement exposée à la lumière bleue et les éclairages à led, et ce en continu. Cette exposition chronique peut favoriser le développement d'une DMLA, car la lumière bleue présente une réelle toxicité pour la rétine. Les facteurs de risque liés à une exposition conséquente à la lumière bleue sont nombreux.

D’après le docteur Dr Ajith Karunarathne, professeur en photochimie cellulaire au Sri Lanka : "La cornée et la lentille de l'œil ne peuvent pas bloquer ni refléter la lumière bleue".

En conséquence,  une exposition aiguë à la lumière riche en bleu attaque la rétine et provoque la mort des cellules. La lumière bleue agit comme déclencheur d’une réaction chimique non désirée qui transforme le rétinal en un tueur de photorécepteurs. Et une fois détruites, les cellules photoréceptrices de la rétine ne se régénèrent pas.

Selon l’ANSES, (Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail), une exposition continue à la lumière bleue sans protection favorise grandement l’apparition d’une DMLA. 

“Les cellules de la rétine possèdent des mécanismes de réparation qui permettent sans doute de corriger en partie les lésions induites par la lumière bleue. Mais nous avons un capital lumière, comme notre peau possède un capital soleil. On peut se demander si la lumière bleue des écrans LED ne favorisent pas son épuisement précoce, et ainsi l'évolution vers la dégénérescence maculaire liée à l'âge (DMLA)”

Comment prévenir une DMLA ? 

Comment soigner DMLA

Il existe plusieurs moyens de préserver sa vue et prévenir une éventuelle DMLA. 

Cela peut d’abord passer par l’alimentation. Plusieurs études ont démontré que des apports généreux et réguliers de vitamines A, vitamines C et de vitamines D pouvaient effectivement ralentir l'apparition d’une dégénérescence maculaire, notamment grâce à leurs propriétés nutritionnelles.  

La vitamine A contient du rétinol, qui lui contribue  à une bonne vision, une bonne adaptation de l’œil à l’obscurité, à la bonne irrigation de l’œil et à la prévention de la sécheresse oculaire.

La vitamine C est dotée de propriétés antioxydantes, qui par conséquent permet de protéger les cellules contre le vieillissement. Elle contribue à la formation normale de collagène, une protéine fibreuse présente dans la cornée des yeux. De plus,  elle joue un rôle primordial  dans la santé des vaisseaux sanguins présents dans la rétine.

La vitamine D aurait des propriétés incroyables concernant la prévention de la DMLA. Selon une étude de 2015 de Jama Ophtalmology : “une carence en vitamine D est associée à une probabilité accrue de dégénérescence maculaire liée à l’âge (DMLA)”.

Nous pouvons aussi ajouter à cette liste : la vitamine E, le Zinc, la lutéine, la zéaxanthine, le bêta-carotène et les Oméga-3. 

Mais il faut également souligner le fait que la prévention de la DMLA est en relation avec la protection des yeux contre la lumière bleue. 

Comme dit plus haut, une surexposition à la lumière bleue des écrans favorise grandement l’apparition d’un DMLA, qui pourrait s'avérer être très handicapante. Il est donc indispensable de protéger vos yeux de la lumière bleue. 

Pour cela, il est fortement recommandé de se procurer une paire de lunettes anti-lumière bleue. Ces lunettes ont la particularité d’avoir des verres filtrant la lumière bleue, empêchant ainsi celle-ci d’atteindre la rétine. 

Nous proposons sur notre boutique plusieurs collections de lunettes anti-lumière bleue, avec des capacités de filtrage différentes. 

Conclusion 

Les nombreuses études récentes démontrent les risques potentiels de lumière bleue pour la vision : non seulement elle perturbe les rythmes biologiques, mais l'exposition chronique à cette lumière favoriserait la baisse de la vue (l'acuité visuelle) et augmenterait le risque de survenue de dégénérescence maculaire liée à l'âge (DMLA) à long terme.

Il est donc indispensable de protéger au maximum vos yeux de la lumière bleue, notamment avec des verres anti-lumière bleue

Il est possible de traiter la DMLA humide, mais elle ne peut jamais être totalement soignée. 

A ce jour, il n’est pas encore possible de traiter la DMLA sèche. 

Il est possible de se faire dépister , notamment grâce à un examen du fond d’œil pratiqué chaque année chez toutes les personnes de plus de 55 ans.

`Si la DMLA est traitée au plus tôt, elle sera moins handicapante.


Laisser un commentaire

Les commentaires sont approuvés avant leur publication.